02/06/21-Eclipse

Comme vous le savez, Eclipse est arrêtée depuis fin février et séjournait la semaine dernière à l'école vétérinaire.




Historique

Lors du séjour en Camargue en février dernier, Eclipse était amaigrie (ce qui n'était pas forcément alarmant en fin d'hiver) et paraissait fatiguée.

Elle fut donc arrêtée dès son retour à St Germain, vermifugée, remise à l'herbe avec le troupeau début mars. Ne reprenant pas beaucoup d'état contrairement aux autres chevaux, notre vétérinaire référent à donc fermé les portes des principales pistes de diagnostic : prise de sang pour vérifier ses globules rouges (pas alarmant pour affirmer la présence d'une piroplasmose), dentiste, et re-vermifugation.

Quelques semaines plus tard et sans signes d'amélioration, avec le constat d'une attitude voûtée, il a vérifié par échographie ses ovaires et refait un bilan sanguin plus poussé.

Lors d'un atelier "secourisme équin", ses constantes était très mauvaises et Eclipse présentait tous les signes d'un piroplasmose (rythme respiratoire et cardiaque élevé, température, ictère...), notre vétérinaire a donc choisi de la traiter au Carbésia, dont les effets secondaires sont très violents mais qui demeure le seul traitement efficace dans ce cas.

Quelques jours plus tard, elle a déclenché une boiterie sévère au postérieur, qui aurait pu être une réaction à l'injection du Carbésia .

De là, la boiterie s'est aggravée, son état général ne s'étant pas amélioré, il fut décidé de l'hospitaliser à l'Ecole véterinaire pour des investigations plus poussées.

Pendant une semaine, l'équipe vétérinaire a réalisé toute une batterie de tests, sans pour autant réussir à poser un diagnostic. Cela a cependant permit d'écarter de nombreuses pistes inquiétantes (intoxication alimentaire, problèmes neurologiques, infections, etc...).

Eclipse est sortie hier, sans diagnostic, avec un compte-rendu détaillé de tous les tests réalisés et avec une prescription de repos (elle y est depuis février...), une cure d'anti-inflammatoires et de vermifuges.


Piste de diagnostic

J'ai contacté notre ostéopathe, qui veille sur le bien-être du troupeau conjointement avec nos deux vétérinaires, et qui est également vétérinaire, à la rescousse, en misant sur une approche différente et une double lecture corporelle. Il ne m'a rien promis à part d'essayer et est venu aujourd'hui.

C'est le premier à poser une piste de diagnostic, qui confirme par ailleurs les premières hypothèses de notre vétérinaire :

Eclipse aurait bien été affaiblie par une piroplasmose et une bronchite, peut-être encore autre chose, ce qui expliquerait l'abattement et la perte d'état.

Et conséquence indirecte de cet affaiblissement, suite à un accident de pré (glissade, bousculade?), l'ostéopathe suspecte soit une déchirure des ligaments pelviens, soit une fêlure du bassin (mais moins probable car "il n'entend rien"). Ceci expliquerait la boiterie sévère actuelle, l'anormale flexibilité externe des postérieurs constatée en ostéopathie.

Notre vétérinaire tentera demain de confirmer ce diagnostic par une échographie demain, bien que cette zone soit difficile à explorer. Il reste la possibilité d'un scanner du bassin, mais réalisable uniquement à Paris ou en Suisse pour vérifier cette hypothèse.

Dans tous les cas, si cette hypothèse se confirme (et nous n'en avons pas eu d'autres jusqu'à présent), repos pendant 6 mois minimum.

Quant au pronostic... Eclipse pourrait parfaitement récupérer car elle malgré une forte souffrance, elle garde le moral et l'appétit ; ou rester handicapée à vie. Dans ce cas, c'est sa souffrance qui déterminerait la suite.


Nous ne pouvons donc que croiser les doigts en attendant...


Nous remercions sincèrement nos vétérinaires qui suivent avec beaucoup d'implication le cas Eclipse et se sont mobilisés depuis le début.


65 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

© 2016 by Horse Escape